Lorsque vous investissez dans des produits financiers, différents types de frais peuvent vous être facturés. Les frais ont un impact non négligeable sur le rendement final de votre placement.

Les investisseurs ont appris à travers le temps que suivre aveuglément les gagnants d’hier était une stratégie hasardeuse.

Prévoir ses rendements futurs est impossible, car personne ne peut prévoir le futur, ni même les modèles mathématiques les plus poussés ou encore les algorithmes les plus sophistiqués. Ceci dit, cela ne veut pas dire qu’il faut faire ses investissements de façons aléatoires. Certains investissements demeurent moins risqués que d’autres, et, selon toute probabilité, certains rémunéreront plus que d’autres.

La bonne nouvelle est donc de savoir sélectionner ces investissements prometteurs. Le mot clé ici est prometteur, car la sélection se base justement sur une analyse poussée.

Nous l’avons donc compris, connaître son rendement futur n’est pas possible. Ceci dit il y’a au moins une variable que l’on peut prévoir et qui est contrôlable : les frais et dépenses.

Les observations tirées des expériences de nos conseillers, il en ressort de leur première rencontre avec nos clients que beaucoup d’investisseurs particuliers – mal conseillés ? – sont optimistes concernant leurs placements tandis qu’ils minimisent leurs frais.

Ceci est problématique, car une mauvaise surprise peut vite arriver, et si les dépenses dépassent les rendements, cela peut vite devenir catastrophique pour ses rendements. Il faut savoir minimiser ses frais quand cela est possible et les connaitre précisément. Les conseillers financiers doivent fournir une liste complète et précise des dépenses qui peuvent subvenir durant toute la période d’investissement.